MAO TO LAÏ | Exposition

Mao To Laï quitte le Vietnam vers l’âge de 18 ans. Il se met très vite à la peinture, fréquente Jacques Grinberg, Corneille, Roland Topor… et expose dès 1969. Parti de rien, mais animé au départ du désir farouche de s’adapter à la vie et aux pratiques picturales de la scène parisienne, il renoncera finalement à l’huile sur toile pour se consacrer exclusivement à l’encre sur papier.

.

Il produit une œuvre satyrique dénonçant le franquisme, les totalitarismes, l’enfermement. Le thème du prisonnier et le motif du fil barbelé deviennent centraux et récurrents.