Toute l'actualité



Gérard Sendrey // EXPOSITION / 13 octobre – 27 janvier


Depuis plusieurs années, le MANAS s’est imposé comme l’institution incontournable des Singuliers de l’Art. Il ne pouvait de fait oublier un nom aussi essentiel que celui de Gérard Sendrey, créateur sans limite et explorateur artistique présent dans les plus grandes collections publiques et privées.

Les perpétuelles recherches plastiques de cet autodidacte nous mènent dans un univers déstabilisant par sa diversité, son originalité, son inventivité et sa profusion. Les 120 œuvres sélectionnées pour l’occasion permettent d’appréhender l’imaginaire débridé de celui qui, depuis plus de cinquante ans, se consacre quotidiennement à la création.

Touche à tout, Gérard Sendrey est un expérimentateur. Il manie le calame, le pinceau, le crayon, le stylo ou la plume, pour donner vie à ses figures déroutantes. Dans cette œuvre foisonnante, l’Homme est omniprésent, seul ou en couple, posant fréquemment un regard interrogateur sur le monde qui l’entoure.

C’est avec le plus grand plaisir que Laval rend hommage, non à celui qui a dirigé de 1988 à 2000 le Musée de la Création Franche de Bègles, mais au créateur et à son œuvre si dense et originale.

Visites commentées :

les dimanches 14 et 21 octobre, 4 et 18 novembre, 15h30 

les mercredis  24, 31 octobre, 17h

http://musees.laval.fr/wp-content/uploads/2018/09/Livret-Sendrey.pdf

 


Visites thématiques


Gestes en couleur

Les Naïfs et Singuliers étonnent par leur écriture plastique très personnelle. Leurs créations sont souvent le fruit d’un long travail de recherche et portent l’empreinte des outils et gestes de l’artiste. En maîtres autodidactes de la palette et de la technique, ils composent des œuvres originales et chargées d’émotion.

Dimanche 28 octobre à 15h30

3,00€

 

Illusions magiques

Naïfs et Singuliers seraient-il des artistes prestidigitateurs ? Par le truchement de la couleur, et les illusions d’optique, les artistes naïfs et singuliers jouent avec le regard de l’observateur. Les éléments disparaissent et réapparaissent par l’utilisation savante d’une palette variée et un jeu subtil de perspectives.

Dimanche 25 novembre à 15h30

3,00€

 

Dans leur jardin d’hiver

Source inépuisable d’inspiration, la nature et son extraordinaire inventivité est un sujet majeur de la création naïve. Les artistes la peignent dans tous ses états et à toutes les saisons. Ils la subliment pour en révéler toute la beauté et la force. Neige, grésil et bise se retrouvent dans leur tableau et interprètent poétiquement la saison d’hiver.

Dimanche 30 décembre à 15h30

3,00€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L


Les Mijotés // Mercredi 14 novembre, 12h


Savourez une pause culturelle, le temps du déjeuner

Chaque trimestre, venez découvrir une (des) œuvre (s) exceptionnellement sortie (s) des réserves.

Une rencontre inédite, animée par un conférencier invité, vous est proposée le temps d’un déjeuner.

Au mois de novembre, un chantier monumental sera mis à l’honneur : le récolement. Cette opération consiste à vérifier de façon systématique toutes les œuvres conservées par les musées, qu’elles soient visibles par le public dans les salles permanentes ou en réserves. Pour les musées de Laval, il s’agit de traiter environ 20 000 œuvres ! Ce travail est également l’occasion de (re)découvrir des objets. Marie Vérove et Marine Puteaux, chargées de récolement proposent de vous faire découvrir des jeux du 18ème siècle : soldats de plomb, pièces d’échec et de jonchet en os.

Mercredi 14 novembre à 12h

Sur réservation au 02 53 74 12 30

Le déjeuner est organisé au restaurant Le Saint-Tugal, 16 place Saint-Tugal.

Tarif : Gratuité pour la rencontre + 14,9 e (Entrée, plat, dessert) ou 13,5 e (Entrée plat ou plat dessert)

Sur réservation au 02 53 74 12 30, le 7 novembre au plus tard.

 

 


Les acquisitions du musée


 

Le musée vient de s’enrichir de 2 oeuvres de François Monchâtre : « Bibliothèque HBN » et « Veuillez répondre à toutes nos questions »

Après avoir été formé dans une école des métiers d’art à Paris (section vitrail), François Monchâtre exerce divers petits métiers (marionnettiste, garçon d’ascenseur, étalagiste…) avant de se consacrer, à partir de 1959, à la peinture qu’il pratique déjà depuis plusieurs années. Ses compositions hautes en couleurs se revendiquent alors d’un Art Naïf teinté de Surréalisme.

A partir des années 70, l’artiste entreprend ce qu’il appelle sa « grande révolution » et abandonne la couleur au profit d’une peinture monochrome et du noir et blanc. C’est également à compter de cette période qu’il réalise ses premières sculptures baptisées OPNI (Objets Peints Non Identifiés).

Monchâtre tire son inspiration aussi bien de son enfance que des différents métiers qu’il a pu exercer. Des expériences de sa vie d’adulte, il fait naître des oeuvres absurdes et grinçantes dans lesquelles il met en scène ses Crétins : des personnages stéréotypés, toujours de profil, aux membre raides, aux traits durs et anguleux, portant costume et cravate. Ainsi visualise-t-il l’homme moderne, que ce soit l’employé pressé et stressé, qui passe sa vie à obéir en oubliant de rêver, ou le « petit chef », insignifiant et tyrannique.

Ingénieux constructeur, il invente depuis 1970 des machines, animées manuellement ou par un petit moteur électrique, qui ne servent à rien sinon à rêver. On retrouve dans ces objets mécanisés la fascination de Monchâtre pour l’aviation, le cinéma, l’automobile et les bibliothèques qu’il aime tant fréquenter.

En 1963, il expose chez Iris Clert où il côtoie Tinguely, Arman et César. Puis, rejoint en 1975 l’Atelier Jacob d’Alain Bourbonnais et participe à l’exposition « Les Singuliers de l’art » au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris en 1978. Depuis, il expose très régulièrement en France et à l’étranger. Il a, entre autres, participé à, à la Outsider Art Fair de New York en 2003 et a été exposé à la Halle Saint-Pierre, Paris, en 2013.

 

 

 

 

 


Art en vacances // Les ateliers des familles


Participez en famille aux ateliers plastique. Ces activités créatives et ludiques, destinées à tous, développent l’observation et l’imagination. Lire la suite